Récit ornithologique

Des Pangalanes à Tuléar (Madagascar 2005)

Christele.fr Livre conseillé

Ce voyage s’est déroulé sous la forme d’un circuit, il n’était pas spécialement orienté sur l’ornithologie.

Néanmoins, j’ai profité de certaines balades et du temps libre pour observer les oiseaux.

 

Mis à part certaines espèces communes (bergeronnette, drongo, bulbul, crécerelle, guêpier, inséparable, shama, souimanga), les endémiques sont assez difficiles à trouver et il est nécessaire de faire appel à des guides locaux pour les dénicher. Au final, j’ai observé 71 espèces dont 46 nouvelles pour moi et 38 endémiques à la région (21 endémiques à Madagascar).

 

Les autre espèces très communes sont le corbeau pie (Corvus albus), le martin triste (Acridotheres tristis) et le milan d’Afrique (Milvus aegyptius).

 

 

J’ai également été agréablement surpris des connaissances ornithologiques des guides malgaches auxquels nous avons eu recours. J'ai utilisé le guide d'identification suivant : Birds of the indian ocean islands de Ian Sinclair et Olivier Langrand (éditions Struik). Il est magnifiquement illustré, de plus la description des espèces se trouve sur la page en face des planches, ce que je préfère nettement.

 

  

Le 19 septembre

Après 10 heures de vol, nous atterrissons à Tana à 7h20 heure locale. Ma première espèce observée sera l’hirondelle des Mascareignes (Phedina borbonica) en vol au dessus du parking de l’aéroport. Nous visitons Antananarivo puis faisons route vers Antsirabé. Peu d’observations.

 

 

Le 20 septembre

Le matin, balade autour de l’hôtel, j’observe mes premiers foudis rouges (Foudia madagascariensis) et zostérops malgaches (Zosterops maderaspatanus), puis visite des artisans locaux, peu d’observations.

 

 

 

 

L’après-midi, nous partons pour le lac Tritriva où j’observe un couple de faucons pélerins (Falco peregrinus) qui semble nicher sur les falaises entourant le plan d’eau. Egalement, de nombreux tariers pâtres (Saxicola torquata) et un groupe de capucins de Madagascar (Lemuresthes nana). Quelques martinets à ventre blanc (Tachymarptis melba) survolent la région. Nous continuons vers le village de Betafo en traversant de nombreuses rizières. Dans celles-ci, se nourrissent de nombreux hérons garde-bœufs (Bubulcus ibis), grandes aigrettes (Egretta alba) et aigrettes dimorphes (Egretta dimorpha), également un martin-pêcheur Vintsi (Alcedo vintsioides).

 

 

Le 21 septembre

Peu d’observations, visite des artisans à Ambositra puis route vers Fianarantsoa. Sur la route, une colonie d’aigrettes dimorphes (Egretta dimorpha) s’est installée sur un arbre.

 

 

Le 22 septembre

Départ matinal vers Ambalavao. Balade au marché au zébu puis dans la campagne avoisinante. Observation de mes premières alouettes malgaches (Mirafra hova), d’une ombrette africaine (Scopus umbretta) et d’un couple de tourterelles masquées (Oena capensis).

 

Nous continuons notre circuit vers le parc d’Andringitra, nous logeons au Camp Catta. Sur la piste, un héron pourpré (Ardea purpurea) décolle des berges de la rivière.

Dans les environs du camp, j’observe les 2 souimangas (Nectarinia notata et Nectarinia souimanga), mes premiers artamie Chabert (Leptopterus chabert), bulbuls de Madagascar (Hypsipetes madagascariensis), drongos malgaches (Dicrurus forficatus), inséparables à tête grise (Agapornis canus), petites éroesses (Neomixis tenella) et shamas de Madagascar (Copsychus albospecularis) dont un couple niche dans la salle de restaurant.

 

 

Le 23 septembre

Balade matinale autour du camp puis rando pour monter au ‘caméléon’, montagne à la forme rappelant celle du reptile. Mêmes espèces que la veille plus une artamie à tête blanche (Artamella viridis), une buse de Madagascar (Buteo brachypterus) très bruyante au sommet du ‘Caméléon’, des cisticoles malgaches (Cisticola cherinus) et un couple de colombars maïtsou (Treron australis).

 

Le soir, retour à Ambalavao en dérangeant à nouveau le héron pourpré (Ardea purpurea) de la veille.

 

 

Le 24 septembre

Balade dans la réserve d’Anja (réserve villageoise où nous observons des makis cattas. Je note une femelle de tchitrec malgache (Terpsiphone mutata).

 

Nous prenons la route vers Ranohira. J’observe mes premiers martinets des palmes (Cypsiurus parvus) dans le village d’Ihosy.

 

 

Le 25 septembre

Randonnée dans le parc nationale de l’Isalo, tout d’abord dans un canyon à la végétation luxuriante puis sur le plateau aride. Un guide très compétent me permet d’observer un courol vouroudriou (Leptosomus discolor) en vol, un gymnogène de Madagascar (Polyboroides radiatus) en vol également, ma première huppe de Madagascar (Upupa marginata), des monticoles de Benson (monticola bensoni), un pigeon de Madagascar (Streptopelia picturata) et un magnifique mâle de tchitrec malgache (Terpsiphone mutata).

 

 

Le 26 septembre

Route vers Tuléar puis piste puis Ifaty où j’observe mes premiers limicoles sur la plage : chevaliers aboyeurs (Tringa nebularia), courlis corlieu (Numenius phaeopus) et gravelots à front blanc (Charadrius marginatus).

 

 

Le 27 septembre

Balade matinale sur la plage où je trouve de nouveaux limicoles : 1 gravelot à triple collier (Charadrius tricollaris), des grands gravelots (Charadrius hiaticula), pluviers argentés (Pluvialis squatarola).

 

Puis dans l’intérieur : des artamies Chabert (Leptopterus chabert), 3 bihoreaux gris (Nycticorax nycticorax) en vol, 2 huppes de Madagascar (Upupa marginata), de nombreux inséparables à tête grise (Agapornis canus), un perroquet vaza (Coracopsis vasa) et de nombreux tisserins sakalave (Ploceus sakalava). Le soir, 10 frégates du Pacifique (Fregata minor) survolent la côte puis repartent au large.

 

 

Le 28 septembre

Ma meilleure journée ornitho du circuit.

 

Tout d’abord, sur la plage, les limicoles des jours précédents, plus dans des mares à l’intérieur, 1 chevalier guignette (Actitis hypoleucos), 2 couples de gravelots pâtres (Charadrius pecuarius) et 2 échasses blanches (Himantopus himantopus). De nombreuses alouettes malgaches (Mirafra hova) se nourrissent un peu partout dans l’intérieur.

 

En fin de journée, je visite le parc de Reniala qui est l’un des meilleurs endroits pour trouver les espèces endémiques de la forêt épineuse. Je prends deux jeunes guides de la famille Mosa (les spécialistes ornitho du parc). Nous trouvons un brachyptérolle à longue queue (Uratelornis chimaera) que me rabattent mes 2 guides, un coua à calotte verte (Coua olivaceiceps) figé sur une branche, mes premiers couas huppés (Coua cristata), un échenilleur malgache (Coracina cinerea), une nésille du pré-désert (Nesillas lantzii), une newtonie d’Archbold (Newtonia archboldi), des turnix de Madagascar (Turnix nigricollis), 2 vangas de Lafresnaye (Xenopirostris xenopirostris), une artamie à tête blanche (Artamella viridis) et une troupe de pintades de Numidie (Numida meleagris) ; que d’émotions !!!

 

 

Le 29 septembre

Le matin, j’arrive enfin à observer un coucal toulou (Centropus toulou) dont j’entendais les cris depuis 3 jours.

Retour à Tuléar où je me balade près des vasières et mangroves. J’y observe en grand nombre des bécasseaux cocorlis (Calidris ferruginea), chevaliers aboyeurs (Tringa nebularia), courlis corlieu (Numenius phaeopus), hérons striés (Butorides striatus) et tournepierres à collier (Arenaria interpres).

Retour sur Tana en avion.

 

 

Le 30 septembre

Visite (2h00) du parc national de Mantadia-Andasibé à la recherche des indris. A mon grand regret, peu d’oiseaux vus dans cette forêt humide, juste une femelle de tchitrec malgache (Terpsiphone mutata).

 

Nous continuons notre route vers le canal des Pangalanes. Notre hôtel se situe entre les lacs Rasoabe et Rasamasay. J’y observe à la nuit tombante une glaréole malgache (Glareola ocularis) et des engoulevents malgaches (Caprimulgus madagascariensis) qui chassent sur la plage.

 

 

Le 1er octobre

Ma balade matinale autour de l’hôtel me permet de noter 2 couas huppés (Coua cristata), de nombreux coucals toulous (Centropus toulou) et 1 héron strié (Butorides striatus).

 

Nous prenons le canal pour nous rendre au parc du Palmarium. Sur le trajet, j’observe 2 glaréoles malgaches (Glareola ocularis) posées.

 

A l'arrivée au Palmarium, sur les piquets près de la jetée se reposent 1 sterne voyageuse (Thalasseus bengalensis) et une dizaine de sternes huppées (Thalasseus bergii). Lors du retour, un martin-pêcheur Vintsi (Alcedo vintsioides) se laisse admirer.

 

Le soir, les engoulevents malgaches (Caprimulgus madagascariensis) continuent à se gaver d’insectes sur la plage devant notre bungalow.

 

 

Le 2 octobre

Avant de reprendre le bateau du retour, j’observe ma dernière espèce, le vanga écorcheur (Vanga curvirostris) dans son nid.

Nous rentrons vers Tana, en route une ombrette africaine (Scopus umbretta) survole les rizières.

 

 

 

 

 

 

Liste complète des oiseaux observés